SCPI – Assurance-vie : la combinaison gagnante ?

Avec la crise, les placements financiers rentables se font rares. Les Français sont de plus nombreux à se détourner des livrets aux taux extrêmement bas. Dans ce contexte, l’assurance-vie maintient un haut niveau d’adhésion grâce à sa constance et à son aspect rassurant.


Grâce à une législation la favorisant, l’assurance-vie peut être encore plus rentable, et ce grâce à un autre type de placement : l’achat de parts dans une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

L’assurance-vie, un placement aux avantages fiscaux nombreux

L’assurance-vie reste le placement préféré des Français, selon la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA). Et pour cause : fiable et rentable, elle ne fait courir aucun risque à ses souscripteurs – contrairement aux opérations boursières -, tout en offrant des avantages fiscaux indéniables.

En effet, les plus-values générées par les contrats d’assurance-vie sont soumises à un taux d’imposition dégressif. Lors de la cession du contrat, l’assuré peut choisir, au choix, le prélèvement forfaitaire libératoire, dont le taux est de 35 % si celle-ci intervient avant la fin de quatrième année. Au-delà, et jusqu’à la huitième année, ce taux chute à 15%, et à 7,5 % au-delà. Ainsi, plus le contrat dure dans le temps, plus il est rentable.

Diversifier ses placements, l’assurance d’une rentabilité optimale

Pour optimiser ses placements financiers, il convient de les diversifier. En effet, même l’assurance-vie peut ne pas rapporter autant qu’elle le pourrait. Les contrats placés en fonds euros ne font en effet plus autant recette qu’auparavant. De 2000 à 2012, leur taux de distribution annuel est ainsi passé de 5 et 6 %, à 2,80 %.

C’est à cet impératif de diversification des placements que répond la SCPI, un investissement immobilier qui, couplé avec l’assurance-vie, garantit une rentabilité maximale.

La SCPI, véritable allié de l’assurance-vie… et de l’assuré

Le placement SCPI,  présente de fortes similarité avec le contrat d’assurance-vie Valofi.com et un rendement intéressant. Il permet de bénéficier des mêmes avantages fiscaux tout en diversifiant ses investissements.

La SCPI propose en effet d’investir, de façon indirecte, son épargne dans le secteur de la location. Contrairement à l’investissement locatif en direct, cette forme limite les risques pour le souscripteur, qui partagent avec d’autres la propriété du parc locatif de la société civile en question.

En achetant des parts d’une société civile qui construit et loue des logements, l’investisseur ne fait que placer la somme d’argent qu’il souhaite dans un secteur au rendement très attractif, de l’ordre de 5,5 à 6 % par an, sans prendre en charge l’ensemble des responsabilités et des risques liés au secteur du logement.

A cette part restreint de responsabilité correspond une part de dividendes, versées aux investisseurs selon les revenus fonciers générés par les activités locatives.

Acheter des parts à travers son assurance-vie

Il est en effet possible d’acheter, par le biais de son assurance-vie, des parts de SCPI qui amélioreront ainsi le taux de rendement de votre contrat.

Cette opération simple permet de bénéficier d’une part des avantages fiscaux de l’assurance-vie, et d’autre part du rendement bien supérieur de la location de logements. Autant d’arguments pour bien choisir sa SCPI.

Ainsi, grâce à l’intégration de parts dans leur contrat d’assurance-vie, les épargnants peuvent bénéficier des avantages fiscaux liés à cette opération simple, sécurisée et fiable.